Reports

12 أيلول 2019, 13:42
Le Figaro avec AFP
La BCE sous pression pour livrer sa potion anti-crise

La Banque centrale européenne a beau soutenir énergiquement l'économie depuis des années, elle se retrouve acculée à agir une fois encore jeudi, malgré ses débats internes, tant la conjoncture demeure fragile en zone euro.

Baisse de taux, nouveaux rachats de dettes publiques et privées, système de taux dégressif et prêts géants pour soulager la banque : l'institut pourrait annoncer pas moins de quatre mesures simultanément, soit un «paquet» guetté tout l'été par les marchés financiers.

Il y a six semaines, Mario Draghi, le président italien de l'institut monétaire, avait jugé nécessaire de garder un «degré significatif de stimulus monétaire» face au coup de froid conjoncturel, surtout perceptible en Allemagne, sur fond de guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis.

Le climat ne s'est pas amélioré depuis, aussi l'institut «n'hésitera pas à annoncer des mesures fortes», prédit Éric Bourguignon, dirigeant chez Swiss Life Asset Management, même si les marges de manœuvre de la BCE ont été rongées par des années de soutien à l'économie.

D'autant qu'avant d'achever fin octobre ses huit ans de mandat, Mario Draghi devrait préparer une transition en douceur avec la directrice sortante du Fonds monétaire international, la Française Christine Lagarde.