Reports

12 حزيران 2019, 12:07
Le Figaro avec AFP
Macron veut combiner l'économie, l'écologie et le social

Emmanuel Macron s'est engagé mardi, dans une interview à la chaîne suisse RTS, à réaliser par ses politiques «le triptyque produire, répondre à l'urgence environnementale et répondre à la question sociale», un message qu'Edouard Philippe doit traduire mercredi dans sa déclaration de politique générale.

«Les réformes conduites par le gouvernement» ont redonné de la confiance aux investisseurs et renforcé «la possibilité de créer de l'emploi y compris industriel. Les choses sont reparties, il nous faut consolider cela et même le renforcer», a assuré le président. Le discours de politique générale du Premier ministre mercredi «portera ces réformes à venir, sur l'assurance-chômage, les retraites et beaucoup de sujets économiques et sociaux», a-t-il expliqué. «Mais nous avons en même temps à tenir l'urgence environnementale et la question sociale. On ne peut pas considérer que la question productive se règle à part», a-t-il poursuivi appelant à «apporter une réponse à ce triptyque».

«La France a traversé une crise très dure, nous sommes en train de passer d'un monde à l'autre. Une souffrance s'est exprimée, et aussi des excès, je ne les confonds pas. Mais face à cette souffrance je veux remettre de la proximité, de l'humanité. c'est un changement de méthode que j'ai décidé. Pas de réduction de notre ambition économique, une accélération notre ambition environnementale et de notre préoccupation sociale», a-t-il conclu.

Mardi, devant l'Organisation internationale du travail (OIT) à Genève, le chef de l'Etat a de nouveau reconnu avoir fait une «erreur fondamentale», non de fond mais de méthode pendant la crise des «gilets jaunes». «Nous avons peut-être parfois construit des bonnes réponses trop loin de nos concitoyens en considérant qu'il y avait des sachants et des subissants. C'était une erreur fondamentale», a-t-il admis.